cross
magnifying glass
cross
Icône contact

Les nouveaux traitements pour contrer les sécheresses oculaires

Le massage des glandes de Meibomius :

L’origine de 4 sécheresses oculaires sur 5 provient d’un dysfonctionnement des glandes lacrymales situées sous les paupières. Un principe de massage des celles-ci, appelé le LipiFlow (dispositif médical) est appliqué pendant 12 minutes sur l’œil. Le bénéfice de ce traitement peut durer jusqu’à une année et peut bien-sur être renouvelé.

Le LipiFlow est agréé par la FDA (Food & Drug Administration) et le marquage CE. Il faudra tout de même débourser environ 600€ pour se procurer le produit non remboursé.

Un nouveau collyre :

Ce collyre à base de ciclosporine a pour but de réduire l’inflammation provoquée par la sécheresse de l’œil. Aujourd’hui, le produit se trouve uniquement en préparation hospitalière mais sera prochainement disponible en pharmacie. Question application, François Korobelnik (président de la Société Française d’Ophtalmolie) a expliqué que le collyre viendrait d’utiliser ce nouveau collyre en complément des collyres hydratants déjà utilisés par les patients.

Il est important de préciser qu’en cas d’inflammation (kératite, ou autre) il est recommandé d’utiliser des collyres hydratants sans conservateur (vismed®, hyabak®, Hylo®confort)

Car en usage quotidien les conservateurs présents dans la plus part des collyres viennent accentuer l’irritation et la sensation de sécheresse.

Une lampe flash médicale :

Ici, une lumière pulsée dites « froide » permet de s’attaquer et de stimuler les sécrétions des glandes de Meibomius. Il faudra compter sur plusieurs séances pour noter des améliorations durables.

En France, la technique E-Eye est cependant encore en phase d’expérimentale. Les porteurs souffrants de sécheresse oculaire devront donc patienter avant de tester cette nouvelle technologie.

Quelques recommandations en cas de sécheresse :

Pour les porteurs de lentilles il est important de ne plus porter vos lentilles afin d’éviter qu’une simple sécheresse se transforme en inflammation qui sera plus longue à traiter.

Seul un médecin ophtalmologue pourra établir un diagnostic et vérifier s’il s’agit d’une simple sécheresse ou d’une inflammation plus sévère.

Quelques astuces simples mais efficaces, buvez minimum 1,5 litre d’eau par jour, éviter les environnements secs (lieux climatisés), démaquillez-vous avec des produits hypoallergéniques, faites des pauses toutes les heures si vous travaillez sur écran.